ETES ANGLAIS – LA SAGA DES CAZALET

Nous avons eu un véritable coup de cœur pour « Etés Anglais », le premier tome de la série familiale « La Saga des Cazalet » signée Elizabeth Jane Howard, qui en comporte 5 au total. Paru il y a plus de 30 ans en Angleterre, ce roman vient juste d’être traduit en français pour la première fois, et son succès est immense malgré une parution juste avant le confinement (12 mars 2020).

Si vous aimez les sagas familiales à l’anglaise, au charme subtil, délicieusement désuet et surtout « so british », observer une époque, un monde, au travers d’une famille et de toute une galerie de personnages qui la côtoient ou la servent… vous allez forcément adhérer vous aussi.

Imaginez vous avec une tasse de thé anglais, en observateur attentif de cette vie à la fin des années 30, dans l’ambiance tendue d’avant-guerre… et pourtant les enfants jouent, les adultes vivent leur vie et leurs employés s’affairent… comme nous vous risquez de ne plus avoir envie de quitter cette ambiance surannée et pourtant si vivante et incarnée.

Le premier volume de la saga se déroule à Home Place, magnifique demeure au cœur du Sussex à quelques heures de Londres en train, la résidence de William Cazalet alias le Brig et son épouse Kitty. Juillet 1937, c’est l’effervescence à la propriété, femmes de chambres, cuisinières et jardiniers sont sur le pont : toute la famille débarque de Londres pour l’été. Les trois fils Hugh, rescapé de la Grande Guerre, Edward et Rupert Cazalet, leurs épouses et enfants et aussi les gouvernantes : la grande bourgeoisie anglaise se retrouve pour les vacances d’été !

Tous cette galerie de personnages est haute en couleurs, leur psychologie est finement décrite et on adore les observer dans leur quotidien fait de différentes activités de détente comme une telle famille pouvait se le permettre. On craque pour certains personnages et on se plaît à en détester d’autres…

Toutefois sous ces dehors légers et cette ambiance de vacances, cette saga familiale est émaillée de jalousies, tromperies et mensonges… sur fond de thématiques plus graves comme la condition de femmes ou l’approche du conflit de la Seconde Guerre mondiale.
Une fois commencé, vous allez dévorer les 576 pages d’une traite et attendre la suite avec impatience !

Le tome II « A rude épreuve » est à paraître en octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *